Mon sport, c’est mon atout femme - becup

Mon sport, c’est mon atout femme

 In blog

Se sentir mieux, plus forte, légère et pleine d’énergie : une promesse du cercle vertueux du sport. Toute l’année, et quel que soit le moment du cycle !

10 000 pas chaque jour (6-7 km), ou au moins trois séances de sport par semaine de 45 minutes : tel est l’idéal pour notre santé et la prévention cardio-vasculaire. Pas facile de s’y tenir, surtout dans une pure optique d’hygiène de vie. Le plaisir et la sensation de bien-être, de plénitude, pourraient être bien motivants, notamment pendant la période prémenstruelle et toute la durée des règles. Rien ne s’oppose alors à la pratique de votre sport préféré, en adoptant la protection qui vous convient pour être parfaitement à l’aise. Avec be’Cup, c’est même devenu plus facile.

 

Le bon sport

L’essentielle est d’adopter l’activité physique la plus motivante, celle qui procure le plus de joie et de plaisir. Chacune apporte des bienfaits spécifiques et toutes ont une vertu anti-stress qui peut minorer les phénomènes inflammatoires impliqués dans les douleurs menstruelles.

* Si vous êtes plutôt cardio (footing, marche rapide, vélo…), sachez que cette pratique stimule la production d’endorphine, hormone du bien être qui limite les crampes et la sensation de pesanteur pendant les règles.

* La gym, la danse, le Yoga : parfaits pour combiner l’effort musculaire aux étirements qui soulagent les douleurs comme la sensation de ballonnement.

* Enfin, la nage et la gymnastique aquatique apaisent également. Le corps semble profiter d’un massage intérieur très relaxant, grâce au travail des muscles en profondeur et tout en douceur. Un bénéfice renforcé par le pouvoir antalgique de l’eau qui n’a pas son pareil contre les douleurs lombaires accompagnant parfois les règles.

Le bon rythme

* Souvent ! : Bouger tous les jours en marchant, en montant les escaliers, et faire une vraie séance de sport deux à trois fois par semaine est donc protecteur pour notre santé et notre moral. Cela peut limiter les douleurs de règles, même si l’on peut s’abstenir le jour où elles sont trop fortes.

* Assez longtemps : Pour bénéficier des bienfaits de la décharge hormonale liée à la dépense physique, il faut bouger plus de trente minutes de suite. Courage ! C’est toujours la phase la plus difficile de l’entrainement, et après, on ne peut plus nous arrêter.

* Intensément ? : Attention, le sport de haut niveau avec une pratique quotidienne peut notamment jouer sur le cycle. Il arrive que les règles soient plus courtes, le flux moins abondant. Cela s’explique par la réduction de la masse maigre, donc du taux d’œstrogènes impliqué dans le rythme menstruel. On en parle au médecin quand les règles tendent à disparaître.

 

La bonne protection

À vous de choisir celle qui vous apporte le plus de confort. Une coupe menstruelle be’Cup s’avère plus discrète et facilite la pratique des sports aquatiques. Pour un maximum de confort et d’hygiène, il faut penser à se changer avant et après la séance, en vidant et en lavant bien la coupe menstruelle avant son repositionnement.

 

Ma séance de gym sur mesure

Tonifier en douceur, étirer en profondeur : rien de mieux pour commencer la journée en forme et la finir détendue.

  • Ma respiration anti-crampes abdominales : Allongée sur le dos, le bassin vers l’avant et les lombaires plaquées au sol, vous inspirez en imaginant que l’air descend le plus profondément possible dans les poumons, comme s’il se rependait dans l’abdomen, d’où le nom de respiration abdominale. Expirez ensuite en vidant les poumons et en rentrant le ventre petit à petit.
  • Mon étirement dorsal : Toujours sur le dos, vous ramenez une jambe pliée et vous tentez de poser le genou au sol vers le côté opposé, en maintenant les deux épaules au sol. Un côté puis l’autre.

Articles récents

Laisser un commentaire

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Pas lisible ? Changer texte captcha txt

Start typing and press Enter to search