Mieux manger, et se sentir bien pendant les règles - becup

Mieux manger, et se sentir bien pendant les règles

 In blog

La clé de notre bien être pourrait bien se trouver dans notre assiette. Mode d’emploi pour vivre au mieux la période des règles.

Envie de manger plus sucré, plus salé pendant les règles ? C’est fréquent, cette phase du cycle menstruel impacte notre appétit et nos préférences.  A l’inverse, notre alimentation joue aussi un rôle important sur nos humeurs, notre fatigue mais également sur les douleurs pendant les règles. C’est prouvé par des études scientifiques. Alors, comment l’optimiser pour se sentir au mieux dans notre corps et dans notre tête ?

 

Pour éviter l’anémie

Du fer, il en faut ni trop, ni trop peu. Ce nutriment est notamment indispensable à l’organisme pour la production d’hémoglobine et l’oxygénation des tissus.  Il intervient également sur les fonctions cognitives et l’immunité. Mais il fait défaut à beaucoup, et d’après le site ameli.fr, « en France, 25 % des femmes non ménopausées présentent un déficit en fer, et 5 % une anémie ». Un risque augmenté par des règles très abondantes, mais qu’une alimentation suffisamment riche en fer contribue à prévenir.

Quels aliments ?

La viande rouge, les abas, les fruits de mer, les légumes secs et les céréales. Et pour que le fer soit mieux assimilé par l’organisme, la vitamine C est indispensable. Ciblez les légumes et les fruits crus, les agrumes, les kiwis, les fruits rouges…

 

Pour combattre la fatigue et l’envie de grignoter

C’est plus fort que nous, les douceurs nous attirent plus à tout heure quand nous avons nos règles. Cela n’arrange ni la courbe de poids, ni les symptômes menstruels désagréables, car les aliments « plaisir » peuvent avoir un effet inflammatoire. Il nous faut autre chose pour nous rassasier.

Quels aliments ?

Le pain complet, céréales (riz, blé, orge, seigle…), des légumineuses (lentilles haricots secs…)

 

Feu rouge, les aliments à éviter !

Les aliments raffinés sont à éviter, tout comme le sucre, le sel en excès qui augmentent la rétention d’eau, le café, l’alcool, les épices…

 

1 – B. Deutch, « Painful menstruation and low Intake of n-3 fatty acids », Ugeskr Laeger, 1996

2 – L. Benassi F.P. Barietta, L. Baroncini, et al., « Effectiveness of magnésium pidolate in the propylactic treatment of primary dismenorrhea, Clin Exp Obstet Gynecol, 1992.

3 – K.K. Abdul-Razzak, N.M. Ayoub, A.A. Abu-Taleb, et al. « Influence of dietary of dairy products on dismenorrhea », J Obstet Gynaecol Res, 2010.

Articles récents

Laisser un commentaire

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Pas lisible ? Changer texte captcha txt

Start typing and press Enter to search