Ma lingerie sur mesure - becup

Ma lingerie sur mesure

Plus technique, plus adaptable, plus variée… : notre lingerie épouse toujours mieux nos formes, nos désirs et nos besoins.  En toutes circonstances !

Si la lingerie haute-couture est un luxe, les progrès techniques réalisés pour la conception des dessous prêts-à-porter n’en finissent pas de rendre accessible le raffinement le plus abouti. Les grandes enseignes rivalisent d’astuces pour multiplier les modèles sophistiqués, ou au contraire si étonnamment invisibles. Magie ! Les collections se succèdent, on renouvelle ses parures plus facilement qu’hier et qu’importe si elles se fanent un peu au lavage ou se tachent au moment des règles. D’autres modèles nous attendent.

De toutes les matières

Plus stretch, de toutes les couleurs possibles, plus fine, et imperceptible sous un vêtement ajusté, la dentelle est omniprésente depuis quelques saisons, pour une séduction affirmée. Ses dessins restructurent l’anatomie et nous habillent comme jamais. Autre option : l’application de lycra soyeux sur des mousses préformées pour le haut, et sans couture pour le bas. Les plus sportives trouvent aussi leur compte dans les évolutions de sous-vêtements plus efficaces, anti-transpirants et plus esthétiques, au point de tomber la chemise facilement en cours de séance tonique.

 

Toutes voiles dehors

La lingerie se montre donc et s’il n’est plus question de laisser dépasser le haut d’un string à la ceinture d’un jean taille basse. On laisse deviner la beauté d’un soutien-gorge sur un chemisier dégrafé, ou dans le décolleté arrière d’un top car la partie dos se travaille plus que jamais. De quoi imaginer un bas aussi attractif… Mais c’est là que nous aimons surprendre désormais en dépareillant les ensembles et en jouant davantage sur des harmonies complémentaires. Voilà une belle marge de liberté pour adapter un shorty ou un modèle tanga tout confort avec un soutien-gorge décalé, époustouflant. 

Porter la culotte…

Oui mais laquelle ? C’est toute la question au moment de nos règles et trois écoles s’opposent à ce sujet.
La première nous encourage à découvrir les nouvelles culottes ultra-absorbantes conçues pour les règles, constituées d’un textile en « mille-feuille ». Il faut tout de même oser la mettre sans rien d’autre au plus fort des règles, mais cela peut compléter une protection classique.
La seconde consiste simplement à ne porter que de vieilles culottes tellement confortables, que l’on peut tacher sans regret. Cela peut avoir quelque chose de rassurant, de réconfortant et surtout d’assez pratique lorsque les règles très abondantes ne sont pas maîtrisables à 100%, surtout la nuit.
La dernière nous pousse à nous libérer de la crainte d’abîmer notre jolie lingerie à ce moment là, quitte à racheter quelques jolis modèles plus souvent. Il faut pouvoir le faire, mais il est vrai que l’idée est tentante. C’est d’autant plus évident avec un moyen de protection limitant les fuites, comme la coupe menstruelle, grâce au principe protecteur du réceptacle à ses tailles différentes. Il suffit de se changer régulièrement. Et en plus, c’est discret sous les vêtements. On évitera juste la culotte blanche ou couleur pastel très délicate pendant quelques jours. Le noir c’est moins fragile et toujours fatal.

Laisser un commentaire