5 réponses pour bien s’épiler en été - becup

5 réponses pour bien s’épiler en été

 In blog

En été plus encore que le reste de l’année, la chasse au moindre poil constitue souvent une priorité absolue. S’il convient d’éviter l’épilation pendant les règles, quelques précautions permettent toutefois de ne plus se poser de questions. Les voici.

  1. Eviter l’épilation pendant les règles ?

Nous l’avons toutes constaté, avant et pendant les règles, la peau se fait infiniment plus sèche mais également plus sensible. Le moment n’est donc pas idéal pour l’épilation. Mais si vous estimez impossible de sortir de chez vous sans vous épiler, évitez trois écueils : la cire, excessivement douloureuse pendant cette période, les bains très chauds, parce qu’il font gonfler la peau, et les savons puissants qui agressent le corps. La crème à raser et le rasoir se présentent comme la meilleure solution, si l’épilation, encore une fois, s’avère réellement indispensable…

 

  1. Pour ou contre l’épilation intégrale ?

Furieusement tendance, surtout l’été, depuis quelques années déjà, l’épilation intégrale (des zones intimes, nous sommes d’accord) recueille peu de suffrages au sein de la communauté médicale. Avant tout, une étude publiée l’été dernier dans une revue américaine de renom pointait les risques élevés de coupures et de brûlures, auxquels s’ajoutent des complications dermatologiques. Ensuite, l’épilation intégrale présente un défaut particulier : le sexe féminin à nu n’est plus protégé par une pilosité bienfaitrice. Certains gynécologues prétendent, sans étude probante à l’appui, que l’épilation intégrale favorise les maladies sexuellement transmissibles, en particulier l’herpès ou la syphilis. Les médecins se révèlent tous d’accord pour affirmer que l’écosystème vaginal est fragilisé par l’absence de poil, véritable protection naturelle du sexe féminin.

 

  1. S’épiler plutôt le soir ?

Excellente idée ! Après une bonne séance de bronzage, vous vous exposez à des souffrances inutiles au cours de l’épilation. Après une bonne journée d’été pas trop exposée, profitez de la fraîcheur du soir pour vous occuper de vous. Prenez votre temps. Et n’oubliez pas que la nuit permettra aux quelques rougeurs de disparaître. Ces réactions cutanées exposées au soleil pourraient se transformer en tâches brunes franchement disgracieuses.

 

  1. Favoriser un gommage juste avant l’épilation ?

C’est exactement LA chose à faire. En plus de régénérer l’épiderme, une bonne exfoliation prépare la peau à merveille avant une épilation, qu’elle concerne le maillot, les jambes ou les aisselles. Les cellules mortes sont ainsi éliminées, le poil extrait plus facilement et donc avec moins de douleur. A la repousse, le poil sera plus souple pour l’épilation suivante !

 

  1. Quelle méthode d’épilation choisir ?

Tout dépend de la nature de notre peau. Les crèmes dépilatoires doivent, elles, être absolument testées sur une zone de votre corps pour mesurer la tolérance de votre épiderme. Pour le reste, entre les bandes de cire froide, de cire chaude, voire de cire orientale, l’essai s’impose également, afin d’éviter toute réaction cutanée. L’épilation au laser sera préférée pour celles qui ne souhaitent plus jamais voir de poils à certains endroits, puisqu’elle est définitive. Mais elle se révèle souvent douloureuse, au point que les médecins prescrivent des crèmes anesthésiantes avant ce type d’épilation. Enfin, les plus douillettes opteront pour l’épilation en institut.

Recommended Posts

Laisser un commentaire

Contact Us

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

Pas lisible ? Changer texte captcha txt

Start typing and press Enter to search

Femme intime qui lit un livre